test
Le principe de superposition cartographique conduit naturellement à concevoir le marquage des frontières européennes dans l’espace parisien, en tenant compte de la diversité des sites traversés.
Nous avons imaginé une ponctuation de l’espace public où la sensation de passage était privilégiée. Loin de constituer des obstacles infranchissables, ces marquages se voulaient les stimulants visuels d’un jeu de piste à grande échelle. C’est à une traversée de l’Europe que l’arpenteur parisien était invité dans ses déplacements quotidiens.

Visualisation des pays traversés par chaque ligne de métro.
Visualisation des pays traversés par chaque ligne de métro (détail).