test
Son dessin devait s'inscrire dans la continuité du ITC Lubalin, utilisé par le groupe Pernod Ricard, en cherchant à la doter d'un meilleur confort de lecture.